samedi 29 avril 2017

Film : Passengers



     Il faut 120 années au vaisseau spatial de la compagnie Homestead pour rejoindre sa destination : Homestead II, une nouvelle planète à coloniser. Seulement, un problème survient durant le voyage réveillant ainsi, beaucoup trop tôt, l'un des 5000 passagers plongés jusque là en dans un sommeil artificiel.

C'est une histoire d'amour, on ne vous l'a peut-être pas vendu comme tel, mais c'est bel et bien ça le sujet du film. Les images sont grandioses et le vaisseau, qui nous est montré sous toutes ses coutures, est magnifique. Les deux personnages principaux fonctionnent bien ensemble globalement et l'histoire se tient à peu près. A peu près car il y a quelques incohérences et que les ficelles sont assez mal dissimulées à mon goût. C'est un spectacle un peu à la Titanic, où il faudra parfois mettre le bon sens dans sa poche afin de l'apprécier. Oui, je fait parti de ses gens qui pensent que Rose aurait du faire une place sur sa planche à Jack.

Le film est fluide, élégant, parfois maladroit. Il est agréable à regarder, a son lot de scènes d'actions, mais ne véhicules pas, à mon sens, de valeurs profondes qui auraient put lui donner une vrai âme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire