lundi 26 septembre 2016

Jeu vidéo : Pokémon Uranium


Pokémon Uranium est une nouvelle version du jeu classique Nintendo créé par des fans et interdit pas la filière. Et c'est bien dommage car c'est un excellent opus. 

Mettons les choses dans leur contexte, je ne suis pas une fan invétérée des jeux Pokémon (déso), j'ai décroché à la fin de la seconde génération et je ne joue pas très stratégique. De plus le jeu étant en anglais, j'étais septique car j'ai un niveau bac plutôt bas. Mais en fait tout va bien.

  • VO :
Réglons toute suite le problème des non-anglophones, vous n'avez pas besoin d'être complètement bilingue, on s'en sort plutôt bien avec un petit niveau car le vocabulaire est très simple.

  • POKEMON :
Les nouveaux Pokémon sont quant-à eux assez badass, avec des doubles types qui font du bien : eau-électricité ; insecte-feu; insecte-fée; dragon-glace ; combat-ténèbres ... Et ça c'est vraiment cool. Le problème devient alors celui de faire un choix. Quelques Pokémon des "vrais" générations ont été repris et complétés, ainsi Férosinge aura une troisième évolution nommée Empirilla, l'oublié Insolourdo devient un beau dragon-vol... Ah, et oui, il y a Evoli ! 


Les méga-évolutions sont aussi présente dans le jeu même si j'avoue ne pas y comprendre grand chose et n'ayant pas de références de ce qui se faisait à ce niveau dans les jeux officiels, je ne saurais dire si c'est réussit ou non.
Un nouveau type fait également son apparition : le type Nucléaire. Les Pokémon nucléaires sont dotés d'attaques très puissantes qui affectent tout les types de Pokémon ou presque mais sont, en parallèle, très faible au niveau défensif devant ses derniers.

  • LES STARTERS :
Il y a trois staters aux doubles types électricité-eau, feu-sol, plante-acier, qui ont chacun une évolution et une méga-évolution. Attention cependant, vous aurez droit à un questionnaire du professeur pour choisir votre Pokémon et ce n'est donc pas vous qui le choisirez directement, soyez vigilant pour ne pas être déçus ! (Bon, chaque question à trois réponses, une bleue, une rouge et une verte, ça me parait assez simple de comprendre comment ça fonctionne)

  • HISTOIRE :
L'histoire est attrayante et agréable. Je n'ai sans doute pas compris tous les tenants et aboutissants, mais j'ai apprécié qu'en parallèle des arènes à combattre, je sois régulièrement sollicité pour régler des problèmes liés à des catastrophes nucléaires inexpliquées. Le personnage qu'on incarne a un vrai background, son rival aussi et son côté gamin qui chouine est attendrissant. Et me retrouver Hokage dans un jeu Pokemon, ça m'a fait beaucoup rire !

  • DIFFICULTÉ :
La difficulté est croissante et très équilibrée ce qui donne des nouveaux objectifs réguliers qui font du bien. C'est d'ailleurs parfois très corsé ce qui m’emmène au petit point négatif :

Sur la fin, avant la ligue, si on a eu le malheur d'utiliser un peu trop le multi-xp, on doit passer par une phase interminable de pex afin de battre le boss Urayne (lvl 65). J'ai du faire prendre presque 10 niveaux à mes Pokémon et passer donc plusieurs heures à faire des allés-retour sur une zone d'agro pour pouvoir l'affronter sans perdre. Ça m'a un peu fatiguée.

  • DURÉE DE VIE :
Très longue, comme tous les jeux Pokémon, mais au moment où j'ai eu peur de me lasser, j'ai vu le bout de l'histoire. Le jeu n'est pour autant pas finit mais la sensation de satisfaction redonne du souffle.

En somme ce jeu vaut le détour, et là où je me lassais vite sur les anciennes versions, l'histoire m'a portée au bout. Je pense que c'est le gros point fort de l'opus, le travail du scénario, même si il reste un peu bateau, nous donne vraiment envie de continuer. On a vraiment pas l'impression de jouer à un fan-game ! Et puis, même en combat pendant la ligue, j'ai découvert de nouveaux Pokémon, et ça ça fait plaisir !

Plateforme : PC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire